Pendant que le gouvernement dort, Interligne sauve des vies

Pendant que le gouvernement dort, Interligne sauve des vies

Dans son Plan d’action interministériel en santé mentale, le gouvernement affirme et réitère son intention d’améliorer l’accessibilité des services pour les populations les plus vulnérables. L’inaction dont il fait preuve face à l’urgence de notre situation démontre le contraire.
                                                                                                                                                                             Pascal Vaillancourt, directeur général d’Interligne

Interligne (anciennement Gai Écoute), organisme de première ligne venant en aide aux personnes concernées par la diversité sexuelle et la pluralité des genres, est en pleines démarches politiques pour sauver son service d'aide et de renseignements de nuit.

Interligne avait entrepris une série de démarches auprès du gouvernement du Québec pour faire valoir la qualité et la nécessité de son service d'aide et de renseignements. Malheureusement, l'organisme n’a obtenu aucune réponse et se retrouve aujourd'hui face à la possibilité de devoir fermer un service essentiel au mieux-être des communautés LGBTQ+. Dès le 15 novembre,  plus d’une dizaine de milliers de personnes LGBTQ+ se retrouveront sans ressource adaptée durant la nuit, où un soutien psychologique et une intervention de crise sont parfois nécessaires.

Pendant que le gouvernement dort, Interligne sauve des vies.

Le 13 septembre 2022 marque le début des actions publiques d'Interligne pour démontrer les besoins de ses communautés et faire valoir la pertinence de son service de nuit. Voici trois façons de vous joindre au mouvement et de nous soutenir dans nos revendications :





Enfin, suivez nous sur nos réseaux sociaux et partagez largement notre contenu!

Fichier:Instagram icon.png — Wikipédia Facebook icon circle Logo PNG Vector (EPS) Free Download Linkedin - Free social media icons logo-rond-twitter - Danone Institute

 

Témoignages anonymes de personnes utilisatrices du service de nuit de la ligne d'aide et de renseignements

J’habite à Sept-Îles. Merci beaucoup d’exister. Grâce à vous, j’ai des gens avec qui parler tard la nuit, dans les moments comme aujourd’hui où je ne vais pas bien psychologiquement.

J’ai longtemps été alcoolique et eu d’autres problèmes de consommation. À cette époque et pendant les rechutes, c’était vraiment précieux de pouvoir appeler Interligne pour avoir du soutien et parler de mes relations interpersonnelles et intimes avec d’autres hommes.

Vous êtes la meilleure ligne d’écoute qui existe. J’étais envahi par des pensées noires et me disais qu’il fallait que je cherche de l’aide. Je suis content de l’avoir fait.

Votre service aide énormément. J’ai eu de mauvaises expériences avec d’autres endroits donc j’ai tendance à ne pas aller chercher d’aide. Les flashbacks s’éloignent lentement. Je vais surement m’endormir. Mes pensées sont de moins en moins intenses donc je vais essayer d’en profiter pour m’endormir bientôt.